sommeil1 

Vous souffrez de troubles du sommeil, mais vous ne savez pas comment en venir à bout sans vous assommer de chimie (souvent à l’origine d’une dépendance) ?
Cela concerne de plus en plus de personnes et l’ostéopathie est une méthode naturelle qui s’avère très efficace.

Voici quelques informations théoriques nécessaires à la compréhension du sommeil :

Bien souvent, il nous arrive de négliger le sommeil.

Or, il est indispensable à l’homme afin :
            - de reposer son corps et son esprit
            - de récupérer (des incidents physiques et psychologiques quotidiens aussi petits    soient-ils
            - d’assimiler ce que l’on a appris durant la journée et favorise donc l’apprentissage.
            - d’obtenir un repos musculaire propice au renouvellement cellulaire

Le sommeil est accompagné de modifications physiologiques comme la sécrétion d’hormones spécifiques ainsi qu’une diminution :
            - du tonus musculaire
            - du rythme cardiaque 
            - de la température du corps
            - des toxines

Les cycles du sommeil : 

cycles-du-sommeil

         
- Le sommeil lent : permet au corps de se reposer et d’éliminer les tensions accumulées de la journée. Il est subdivisé en 5 parties.
            - Le sommeil paradoxal : phase courte qui dure entre 15 et 20 minutes caractérisée par une activité cérébrale intense.


La phase d’éveil (correspondant à l’activité diurne) est accompagnée d’une sécrétion d’un neurotransmetteur appelée sérotonine. La diminution de son taux contribue à atteindre un état de somnolence qui précède le sommeil lent.
Une réaction en cascade se met en place avec la sécrétion de l’hormone du sommeil : la mélatonine nécessaire à un sommeil de qualité.

Le sommeil n’est pas une perte de temps.
Le manque de sommeil peut être à l’origine d’une multitude de nuisances :
            - irritabilité, manque de motivation
            - troubles digestifs, grignotage (altère la sensation de satiété)
            - diminution de la récupération et des performances sportives
            - troubles de l’apprentissage, de la mémorisation, gestion du stress
            - affaiblissement du système immunitaire
            - somnolence diurne accompagnée de risques d’accidents
            - perturbation de l’hypophyse (chef d’orchestre des sécrétions hormonales)



Revenons-en à l’Ostéopathie et le sommeil.

Cette association peut surprendre, mais l’intérêt est double :
            - obtenir des résultats durables
            - régulation du sommeil par une méthode naturelle qui respecte votre corps (non toxique).

Il existe un relation intéressante (bien qu’ennuyante) entre la douleur chronique et la qualité de sommeil puisque le manque de sommeil peut être un conséquence d’une douleur chronique non traitée et inversement.
Le seuil de perception de la douleur ainsi que la santé globale de l’individu peuvent être affectés par les troubles du sommeil (Naughton, Ashworth & Skevington, 2007; Smith, Edwards, McCann, & Haythornthwaite, 2007).

Les troubles du sommeil peuvent également trouver leur origine au niveau du système neuro-végétatif (cf. article Ostéopathie et Système Neuro-végétatif SNV) sur lequel l’ostéopathe peut intervenir.

Vous remarquerez que les troubles du sommeil peuvent être la conséquence d’innombrables dysfonctionnements. 
L’Ostéopathie, par sa vision holistique du corps humain saura intervenir en conséquence.
Il utilisera des techniques visant à améliorer la mobilité des os du crâne, de la colonne vertébrale, du sacrum, des viscères en lien avec la régulation neurovégétative et hormonale.

Il est important de ne pas perdre de vue que l’ostéopathe rétablit un équilibre et une harmonie entre les structures du corps en trouvant la ou les source(s) de la douleur chronique et ainsi rétablit l’autorégulation du corps.


Vous trouverez prochainement l’article suivant : « Conseils pour améliorer l’endormissement et le sommeil ».


Maxime DUPEYRAS OSTÉOPATHE D.O.

15.12.2013

logo


Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn