Prise en charge ostéopathique et médicale des problèmes de digestion 

medicalorama sportif malade

Nombreux sont les problèmes de digestion qui peuvent être pris en charge en ostéopathie. Votre ostéopathe, grâce à de différentes techniques (viscérale, structurelle et crânienne) se chargera d'amoindrir vos symptômes.

Quel que soit le problème digestif à traiter, votre ostéopathe cherchera à mettre la main sur l'origine de vos douleurs (comme à son habitude).

Spontanément, en cas de trouble digestif ponctuel, on pensera a un aliment "mal passé" - ce qui est tout à fait judicieux . Mais lorsqu'on souffre de troubles digestifs chroniques, il y a probablement une cause plus profonde à rechercher.

 

Bon nombre de solutions existent d'un point de vue médical classique :

         - un médicament ;

         - un pansement intestinal (en cas d'ulcère, par exemple) ;

         - une modification de son régime alimentaire ;

         - une modification de son hygiène de vie.

Ces consignes sont loin d'être dénués d'intérêt et ils s'avéreront dans certains cas tout à fait adaptés. Toutefois si ces recommandations n'aboutissent à aucune amélioration, il peut être intéressant de consulter son ostéopathe.

Point de vu ostéopathique sur les problèmes de digestion

En cas de problèmes de digestion, l'ostéopathe se servira de ses connaissances anatomique et tiendra compte de l'innervation neuro-végétative (des organes et des viscères.

En effet, d'un point de vue ostéopathique, on considère souvent qu'une vertèbre en lésion ostéopathique, c'est-à-dire en hypomobilité (perte de mobilité), peut irriter un nerf destiné à innerver un organe. À chaque étage vertébral les nerfs qui naissent de la moelle épinière sont destinés à informer neurologiquement un organe bien déterminé.

Par exemple, de la sixième vertèbre dorsale (D6) émerge le nerf destiné à innerver l'estomac. De même pour D8 qui dessert le foie, etc.

Ainsi, des troubles digestifs peuvent avoir pour origine un problème vertébral. Votre ostéopathe se chargera de résoudre cette lésion. 

Différents traitements ostéopathiques possibles

En fonction des troubles rencontrés, l'ostéopathe utilisera des techniques différentes.

Comme nous venons de le voir, de nombreuses gênes ou pathologies peuvent être traitées à partir d'une correction au niveau de la colonne vertébrale. Si cette prise en charge structurelle suffit parfois, le plus souvent celle-ci doit s'accompagner d'une approche plus locale du problème.

Prenons le cas des ballonnements, il va falloir investiguer la mobilité et la motilité (mouvement inhérent à un organe) de l'estomac. Si une restriction est présente à ce niveau, votre ostéopathe fera en sorte de la réguler.

Cela passera par :

         - un travail d'équilibration ;

         - un relâchement :
                de l'environnement de l'organe,

                            des différents liens entre l'organe concerné et les organes voisins (ligaments, mésos).

En poursuivant sur l'exemple des ballonnements, en plus du travail sur l'estomac, il s'intéressera :

         - au diaphragme (au-dessus de l'estomac) ;

         - au pancréas (derrière l'estomac) ;

         - au foie (relié à l'estomac par une structure fibreuse appelée petit épiploon) ;

         - au duodénum (situé après l'estomac dans le système digestif).

Certains tests permettent de savoir si ces organes sont responsables des ballonnement et s'ils doivent être traités eux aussi.

De même, certaines techniques globales permettent un brassage et un rééquilibrage global du système digestif.


digestion-foie-transit-complement-alimentaire-essensia 1

Approche crânienne des problèmes de digestion 

Un grand nombre de problèmes digestifs ont pour origine un stress trop important.

L'approche en ostéopathie crânienne permettra de relâcher un certain nombre de tensions, notamment en rééquilibrant le MRP. De même, en cas de chocs et traumatismes, les retentissements viscéraux sont fréquents. Le traitement du whiplash sera donc indispensable.

De plus, l'innervation des structures des cavités abdominales et thoraciques a souvent une origine crânienne (nerf vague X) ou cervicale (nerf phrénique à destination du diaphragme).

Ainsi, un travail crânien et cervical est parfois indispensable si le patient souhaite obtenir une amélioration durable des symptômes et, en définitive, une guérison complète.

Cependant, une alimentation équilibrée et variée reste de rigueur, prochainement des articles traitant ce sujet seront publiés dans cette section.

Maxime DUPEYRAS Ostéopathe D.O. 

 

Partagez cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn